Quelle est la différence entre un courtier et un agent ?

co-calendar
Dec 13, 2023 8:00:00 AM
reading-time
Temps de lecture: 5 min
choix intermédiaire

Les professions liées au courtage en assurance, qu'il s'agisse d'agents généraux, de courtiers ou de mandataires, peuvent sembler confuses pour les non initiés. Cet article vise à éclairer ces distinctions, en mettant en lumière les caractéristiques spécifiques de chaque rôle, tout en offrant des conseils pour choisir la meilleure option en fonction des besoins.

  • Des statuts juridiques distincts
  • Obligations et responsabilités

Des statuts juridiques distincts

Courtier d'assurance

Le courtier d'assurance est un commerçant indépendant, propriétaire de son portefeuille de clients. Contrairement à l'agent général, il n'est affilié à aucun réseau commercial. Son rôle est d'agir en tant qu'intermédiaire entre le client et la compagnie d'assurances, conseillant les clients dans le choix des produits d'assurance. Les courtiers travaillent avec plusieurs compagnies, offrant ainsi une plus grande variété d'offres, et des conseils très objectifs puisqu’il n’est lié à aucune compagnie. Comme beaucoup de commerciaux, sa rémunération est théoriquement fixée en fonction du volume de contrats signés, sur la base d’un pourcentage.

Agent général d'assurance

L'agent général d'assurance exerce en tant que professionnel libéral et agit en tant que mandataire exclusif d'une compagnie d'assurances. Sa responsabilité est engagée envers la compagnie qu'il représente. Sa mission consiste à commercialiser les contrats d'assurance de la compagnie auprès de la clientèle, recevant des commissions pour la vente et la gestion des contrats.

Des métiers différents au service d’un même besoin

Que ce soit pour un contrat d'assurance automobile, habitation, santé ou emprunteur, un futur assuré peut solliciter les services d'un agent général ou d'un courtier. Mais sachez le, chacun de ces professionnels a des approches distinctes dans la distribution des produits d'assurance. Les métiers n’ont pas la même approche : là où un courtier représente le client, l’agent général représente un fournisseur, donc une compagnie.

Le courtier

En tant que commerçant indépendant, le courtier travaille avec plusieurs compagnies d'assurances, offrant une variété d'offres. Son rôle principal est de conseiller les clients et de trouver le contrat le mieux adapté à leurs besoins. Si vous êtes perdu, ou que vous hésitez, si vous avez envie d’être accompagné sur le long terme, sur différentes dimensions dans le choix de votre assurance, et de votre crédit, le courtier est la personne qu’il vous faut.

L’agent général

Exerçant en tant que profession libérale, l'agent général est mandaté par une compagnie d'assurances spécifique. Il bénéficie du soutien logistique et technique de la compagnie, représentant direct de celle-ci. Vous n’aurez donc pas vraiment le choix puisque ce seront exclusivement les produits, services et prix proposés par cette compagnie qui seront présentés. 

assurance

Obligations et responsabilités

Les devoirs d'information et de conseil des intermédiaires d'assurance

Les courtiers et agents généraux d'assurance sont tenus à des obligations rigoureuses en matière d'information et de conseil envers leurs clients. Avant la conclusion d'un contrat d'assurance, il incombe à l'intermédiaire d'assurance de fournir toutes les informations nécessaires de manière écrite, claire, et compréhensible. En cas de demande du client ou lorsque l'obtention d'une garantie immédiate est impérative, ces informations peuvent être communiquées verbalement. Toutefois, dans ce dernier cas, elles doivent être obligatoirement formalisées par écrit juste après la conclusion du contrat.

Les informations devant être communiquées au client comprennent :

  • Le nom ou la dénomination sociale de l'intermédiaire, ainsi que son adresse professionnelle.
  • Le numéro d'immatriculation au registre de l'Orias, avec les moyens permettant au client de vérifier cette immatriculation.
  • Toute participation détenant plus de 10 % des droits de vote au capital d'une entreprise d'assurance, directe ou indirecte.
  • Les coordonnées du service de réclamation et de l'ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution), si existants.
  • La nature de la rémunération de l'intermédiaire, englobant commissions, honoraires, ou tout autre avantage économique ou autre.

De plus, les courtiers d'assurance fournissant des conseils basés sur une analyse des produits doivent indiquer au client, si applicable, le nom de l'entreprise d'assurance ou du groupe ayant généré plus de 33 % de leur chiffre d'affaires de l'année précédente. Ces obligations d'information concernent les nouveaux clients. En cas de changement affectant ces informations, l'intermédiaire doit en informer l'ensemble des assurés lors du renouvellement, de la modification des contrats, ou lors de la souscription d'un nouveau contrat.

L'intermédiaire doit également informer le souscripteur potentiel, ancien ou nouveau client, sur son lien d'exclusivité éventuel avec une ou plusieurs entreprises d'assurance, ou s'il fonde ses conseils sur une analyse des produits disponibles sur le marché. Dans ce dernier cas, une analyse suffisante des produits est requise pour recommander le plus adapté aux besoins du client.

Si l'intermédiaire est lié par exclusivité, le client a le droit de connaître le nom des entreprises d'assurance concernées. Dans le cas contraire, si l'intermédiaire ne peut fonder ses conseils sur une analyse des produits, le client peut demander à connaître les noms des entreprises d'assurance avec lesquelles il collabore.

Les intermédiaires d'assurance doivent également préciser les besoins et exigences exprimés par le souscripteur potentiel, ainsi que les motivations sous-tendant le conseil fourni pour un contrat spécifique. Concernant l'assurance vie, une enquête approfondie sur la situation financière du client, ses connaissances, et son expérience en matière financière est nécessaire. En l'absence de ces informations, l'intermédiaire doit mettre en garde le client.

Les obligations légales

Les agents généraux doivent être inscrits au registre ORIAS et respecter les règles régissant les produits d'assurance. Bien qu'indépendants, ils doivent se conformer aux politiques commerciales de la compagnie d'assurance qu'ils représentent.

Les courtiers sont soumis aux mêmes réglementations que les agents généraux, mais doivent également posséder des compétences techniques précises et être à l'écoute des besoins de leurs clients. Ces compétences techniques sont garanties par une obligation de formation continue pour être tenus informés des actualités, à raison de 15 heures par an.

courtier et agent

Choisir entre un agent général et un courtier

Le choix entre un agent général et un courtier dépend de divers facteurs. Si vous avez déjà des assurances ou crédits chez une compagnie et que vous êtes satisfaits, l’agent général peut se révéler performant pour vous aider à tout optimiser. Dans le cas d’une mise en concurrence, d’une nouvelle souscription, ou d’une recherche de conseils de qualité, le courtier sera souvent plus adapté à votre besoin. 

Les assurances en ligne, évoluant en qualité de service, offrent des tarifs compétitifs. Le choix entre agent général et courtier dépend des besoins individuels après évaluation des avantages et inconvénients de chaque option.

La relation que vous allez créer avec la personne compte aussi beaucoup. Ce sont des métiers de contact humain et que ce soit le courtier ou l’agent, ils vous accompagneront dans un pan assez important de votre vie. Se sentir à l’aise et en phase avec la personne que vous choisirez est essentiel. Par exemple, les critères de professionnalisme, discrétion, bienveillance peuvent être assez judicieux à prendre en compte pour démarrer une relation.

Par ailleurs, une pro-activité sans faille et des outils de gestion efficaces seront également des éléments essentiels pour choisir le bon intermédiaire en assurance pour vous

Parmi ces outils, Lya Courtage joue un rôle central puisqu’il permet au courtier d'avoir une vision globale de son activité et de son portefeuille clients. En lui offrant un accès direct à une base de données complète de produits d'assurance et en lui fournissant des outils d'analyse et de reporting performants, Lya Courtage permet au courtier et à l’agent général de se concentrer sur l'essentiel : le conseil et l'accompagnement de ses clients.

Avec Lya Courtage, le courtier ou l’agent général fait le choix de l'efficacité, de l'innovation et de la qualité du service. Il choisit de mettre la technologie au service de ses clients, pour permettre un accompagnement sur mesure, adapté aux besoins et attentes exprimées. Parce que le bon courtier en assurance, c'est avant tout celui qui sait mettre les innovations technologiques au service de ses clients pour leur offrir le meilleur service possible.

Demander une démo

Photos de Robert Anasch, Tierra Mallorca, Medienstürmer

Cela peut vous intéresser

S'abonner à Lya Courtage